DE LA MARCHE A L’ETOILE


La marche est pour ainsi dire notre premier pas de F.°.M.°. . Par la suite on s’aperçoit que la route est longue, que les épreuves vont constamment nous éprouver. Chemin faisant notre vision s’éclaire; une vision qui au grade de compagnon aura son aboutissement devant l’étoile flamboyante. En premier lieu nous  verrons que le «  le Chemin se trouve en Marchant. » Mais dès l’annonce du chemin, nous prenons conscience de l’immensité de la tâche, et là nous voyons que «  A chaque jour suffit sa peine » puis nous aborderons les Arts donc  notre «  travail dans le subtil » Enfin en guise de conclusion nous cheminerons : « Des initiés à l’étoile cette étoile qui nous rassemble »   Le chemin se trouve en marchant. Pour marcher il faut des pieds de préférence solides capables de s’adapter à toutes situations. Ceci n’a pas échappé à nos anciens et ils ont instauré la marche comme épreuve dès la première entrée dans le temple. La marche de l’apprenti nous met immédiatement en difficulté, partir du pied gauche, déplacer le pied droit en équerre ; pour le moins ça commence vraiment  mal.  Le pied droit si alerte d’ordinaire se trouve dans une
 situation des plus défavorables, l’équerre qu’il forme est un handicap notoire rien n’est fait pour faciliter la marche, mais visiblement pour mettre à l’épreuve, nous rendre faible alors que notre espérance avant d’entrer était de devenir fort. Puis s’enchaine la marche du compagnon le déplacement devient plus simple mais le premier pas se décale vers la droite et le deuxième ramène sur le chemin initial.     .....