Connais toi, toi-même...


«   Connais-toi toi-même »
Rien de trop, disent les sages de la Grèce !


Je me suis posé la question suivante :
- s’agit-il d’une maxime favorite de Socrate ?
- d’un précepte qui énonce des règles de conduite qui émanent des sages ?
- d’une injonction d’obéir sur le champ sous menace de sanction ? Rien de trop !
- d’une suggestion formulée par les sages de la Grèce ?

Mais qui étaient ces sages dont il est question ? S’agit-il de ceux que Platon fait intervenir dans l’Euthydème : Criton, Dionysodore, Clinias ou alors Xénophon, ou Alicibiade, ou tout simplement des disciples de Socrate ?

Dans l’Histoire des Civilisations de Will DURANT, volume 5 chap XVI §V, parlant des Sophistes, il est dit, que Socrate poussant plus loin intérieurement ses investigations, et visant à définir le caractère de l’homme et son but dit :
« dis-moi, Euthydème, es-tu jamais allé à Delphes ? »
« Oui, répond-il, deux fois »
« As-tu remarqué ce qui était gravé sur le fronton du temple de la Pythie, « connais-toi toi-même » ?
« Je l’ai remarqué »
« N’as-tu fait de cette inscription, l’objet d’aucune réflexion, ou bien y as-tu pris garde en essayant de t’examiner toi-même et de déterminer quel sorte de caractère tu possédais ? »

Cette inscription très célèbre qu’on attribue à tort à Socrate, n’était pas une suggestion visant à une connaissance psychologique de soi, mais à une injonction………………………………………………