Symbole, Symbolique, Symbolisme


SYMBOLE SYMBOLIQUE SYMBOLISME


Une réalité, dans l'approche de mes planches, c'est une grande liberté que j'ai pris mais surtout que vous m'avez laissé. Rappelez-vous cette liberté de vous avoir parlé de spiderman tissant sa toile entre les buldings pour former une toile de ce qu'il ne pouvait pas saisir directement de l'ordre de l'invisible, pourtant de sa main était le fil qui relie son intention à sa projection. Parcourant ces grands monuments ces grands cubes, s'agrippant à leurs surfaces sans pour autant pénétrer leur intérieur, coller à la surface apparente des choses, des symboles, cherchant du sens dans les fils, dans les trajets de sa pensée et pouvoir en faire sa toile.

Certains se rappelleront aussi une histoire de pont, et tel était le nom de ce travail, avec une grosse pierre brute un rocher à faire rouler jusqu'à une rivière pour en faire un passage à gué où incarnant le passeur j'étais passé d'une rive au rocher puis me retrouvant en grand écart du rocher àl'autre
rive incapable de traverser.
Encore vous rappelez-vous un voyage dans le mot mythe, des qualités fabuleuses, merveilleuses, extraordinaire du mythe, du sens figuré des mots, de la notion de tropes qui unit les hommes au fil de l'histoire de l'humanité,
Encore mes frères vous rappelez-vous cette planche sur le temple et de mon expérience à la fois sonore et vibratoire, en tapant trois fois avec un maillet et prononçant en même temps trois fois le mot temple, faisant devenir ainsi le mot temple en temps ample. Des coups de maillet qui marque des temps dans l'espace, qui nous fait vivre un voyage invisible des sons, qui frappe l'ouïe par l'effet d'un mouvement vibratoire rythmique. Faire l'expérience en testant l'effet vibratoire des coups de maillet sur un mot prononcé, le mot 'temple, c'était faire l'expérience t d'un jeu de mots pour nous conduire dans cette notion de temporel et de dimensionnel, entre espace profane et espace sacré, entre le temps et l'éternité, vivre l'initiation et nos tenues comme un événement,(rappelons que ce mot est tiré du latin evinere= arriver,lui-même) un événement intense, d'une force agissante réelle ou irréelle ?

Mes frères vous rappelez-vous aussi peut-être d'une planche intitulé « le tableau de loge et l'escargot », avec ce rêve éveillé du fameux colis maçon offert lors de notre initiation, colis renfermant une coquille d'escargot, coquille que l'on porte instinctivement à l'oreille, avec ce silence, cette ouverture vers notre écoute, un voyage dans la spirale interne du conduit auditif jusqu'au limaçon, une écoute pour un entendement et voir ensuite sur le tableau de loge les traces luisantes de l'escargot un parcours d'outils en outils, de symboles en symboles dont l'emmêlement des traces se mit en mouvement pour former une merveilleuse spirale circulaire reliant le tableau de loge à la voûte étoilée.
Vous rappelez-vous enfin « le franc-maçon et l'oignon », l'oignon fait la force, je veux dire l'union fait la force, véritable défoulement métaphorique, de reliance pour interpréter l'un, le tout, une approche de dévoilement couche par couche en retirant la peau pour en faire une soupe à l'oignon, ou un oignon rempli de farce.

Si l'imagination peut-être trompeuse, l'idée vraie ne procède-t ‘elle pas pourtant d'un art consistant à produire des images ? Encore faut-il connaître cet art d'une part et d'autre part envisager que chaque homme est d'une certaine façon artiste en herbe ? ………………………………………………………………….